Hotel Paris Florence

Menu   
 

Select Language  

Réserver

Découvrez l'histoire des deux prestigieux palais de la Renaissance qui abritent notre hôtel, Palazzo Venturi et Palazzo Mondragone

Histoire de l’Hôtel Paris de Florence

Via de’ Banchi


L’hôtel se situe dans la rue de’ banchi et occupe entièrement le palais Venturi, anciennement Palais Doni, et une partie du Palais Mondragone.

Contrairement à de nombreuses rues florentines, la via de’ banchi, littéralement rue des « étalages », ne prend pas son nom d’une noble famille mais bien du fait qu’il s’agissait d’une rue marchande, riche et somptueuse et donc bordée d’étalages. 

C’est une des rares rues de Florence que l’on peut dater avec précision. En 1324, la Seigneurie (le gouvernement Florentin), ordonne : « que la nouvelle rue qui commence au canto di panzano et va droit à la place de Santa Marie Novella soit terminée. » Un axe pensé pour améliorer la circulation entre le quartier de San Giovanni (Duomo) et celui de Santa Maria Novella. 


Le Palais Venturi


Jusqu’au 15ème siècle, dans ce quartier,  existaient  plusieurs maisons appartenant à la famille des Bischeri. En 1599, selon les indications de Francesco Ruggeri dans son étude sur l’architecture civile florentine, l’architecte Bernardo Buontalenti, commença la construction d’un palais pour la famille Doni. Ces derniers en sont restés propriétaires  jusqu’à  la moitié du 17ème siècle. 

Par le biais de la dot de Clarice Doni, le palais passa aux Bourbons del Monte, qui le vendirent en 1667 au Cavaliere Cosimo Venturi. Ce dernier entreprit à cette époque une série de transformations d’embellissement surtout à l’étage noble. 

Durant l’occupation française, le propriétaire d’alors, le sénateur Ippolito Venturi, y accueillit Joseph et Elise Bonaparte, et pour cette occasion y organisa de somptueuses réceptions. 

Après la mort d’Ippolito, l’édifice passa à sa fille Marianna Garzoni Venturi qui, en 1850, le vendit au Prince Don Ercole dei Pio de Savoie, qui l’utilisa comme résidence Florentine. Ce fut lui qui plaça dans le palais une précieuse fresque de Domenico Veneziano, qu’il fit détacher d’un tabernacle de Via de’ Cerretani.


L’Architecture


La façade donnant sur Via de’ Banchi a un aspect typiquement maniériste, avec deux grandes portes et fenêtres au rez-de-chaussée et deux files de fenêtres aux étages supérieurs soulignées par deux architraves. Sur ce coté nous trouvons aussi une terrasse caractérisée par une balustrade en pierre. 

La façade originale donnant sur Via Panzani a été détruite pour agrandir la rue au 19ème. Ce que nous voyons aujourd’hui est une reconstruction anonyme.

Dans l’entrée du palais qui est aujourd’hui le hall de l’hôtel, se trouve un blason de la famille Venturi, avec la couronne d’Anjou. Les baies vitrées colorées  du premier étage sont du début du 20ème siècle.

Au premier étage nous pouvons admirer, dans l’actuelle salle du petit-déjeuner, une fresque sur le plafond dans le style de Bernardino Poccetti, datant du 18ème siècle. La fresque représente des scènes allégoriques et un blason des Venturi.

Dans une salle du 2ème étage, aujourd’hui notre chambre présidentielle, le plafond est décoré de fresques du 19ème siècle inspirées au style néo-gothique. Elle est dédiée à l’allégorie du Temps, avec, aux quatre coins, les quatre saisons. Pour compléter la représentation, nous pouvons admirer des éléments floraux et végétaux avec les symboles des douze signes du zodiaques. Nous trouvons aussi dans cette pièce une superbe cheminée et un lavabo en pierre réalisés au 16ème siècle.  

Les autres salles du palais sont aujourd’hui destinées à la chambre d’hôtel. Certaines d’entre elles, comme l’ex alcôve, présentent des décorations du 19ème siècle : des cariatides en terre cuite émaillées portant des paniers de fleurs et fruits modelés. 


Le Palais Mondragone


Le palais Mondragone, qui accueille en son deuxième étage une partie de notre hôtel, doit son nom au marquis de Mondragone, Flavio d’Arazzola. Ce noble napolitain s’établit à Florence prenant en location cette maison appartenant à la famille Ricasoli. En 1570, il acheta l’édifice et le fit transformer par Bartolomeo Ammannati en un palais digne de ce nom. 

Flavio Mondragone était très proche de François 1er de’Medici. Il fut en effet chargé de son éducation par Côme 1er, et il parait même que sa femme, Donna Mondragone, aurait facilité les rencontre entre François et la jeune noble vénitienne Bianca Cappello à l’intérieur du palais. D’où la légende que le fantôme de Bianca Cappello erre encore entre les murs du palais, et donc de l’hôtel! 

Lorsque la protection de François 1er fut moins forte, les Mondragone quittèrent Florence et vendirent leur Palais au banquier Zanobi di Bartolomeo, de la famille des Carnesecchi, pour 7000 ducats. Plus anciennement, dans ce lieu existaient quelques maisons appartenant à la famille des Tornabuoni, qui furent rassemblées en un seul édifice par la famille Cini, qui le vendirent, vers la moitié du 16ème siecle, aux Ricasoli.


L’Architecture


La façade principale du palais donne sur la rue « de’ banchi ». Elle est ornée, sur l’angle orienté vers Santa Maria Novella, d’un grand blason de la famille Ricasoli. Celui-ci  remplaça celui des Mondragone alors que la famille Ricasoli n’était déjà plus propriétaire, en une sorte de damnatio memoriae envers Bianca Cappello et ses partisans, voulue par Ferdinand 1er de’Medicis.


Le palais est ensuite passé par de nombreux propriétaires jusqu’à devenir, aujourd’hui, une copropriété et accueillir une partie de notre hôtel.

Inscrivez-vous à notre newsletter
Restez en contact avec nous

I have read the Privacy Policy and consent to the processing of my personal data *